Vous vous rappelez du tricot-trouble-fête dont je vous parlais ici (mais si, le vilain méchant qui m'a carrément un peu démotivée à faire du jersey en 3,5 pour ce pauvre pauvre cardigan de bébé - lequel n'est toujours pas terminé d'ailleurs...) ?!

Et bien, c'était LUI :

GRR_2

Gilet torsadé à rangs raccourcis
Alpaga Bruyère - Plumette Chocolat glacé

Gros coup de cœur sur ce modèle en ouvrant le dernier livre de La Droguerie. Re-gros craquage en le voyant dans la boutique de Paris.

Et grosse grosse prise de tête sur le choix de la couleur. Je le trouvais superbe en Matin d'hiver et Bleu horizon mais on va dire que ce ne sont pas trop trop mes couleurs (ben oui, parce que au cas où personne ne l'aurait encore remarqué, moi c'est plutôt violet, violet et encore violet).

Comme je ne le voulais pas trop foncé pour ne pas casser l'effet torsades et qu'il faut aussi varier les plaisirs, j'ai opté pour le mélange Bruyère/Chocolat glacé (pas une grande révolution non plus hein!). Difficile de rendre réellement la couleur qui est un mélange subtil de mauve et marron, discrètement teinté de bleu et orange.

GRR_1 GRR_3_quarts
GRR_dos GRR_3

Ce modèle était un régal à tricoter ! Bon, faut dire déjà que j'adore les torsades (vous l'aurez compris, le jersey, ça m'ennuie terriblement) ! Mais couplées avec les rangs raccourcis et le bonheur de ne pas avoir à faire de couture, je dois dire que c'était le kiff total !

Les détails techniques :

  • J'ai fait la taille M, avec quelques rangs supplémentaires pour les emmanchures qui me semblaient un peu étroites ! Je me dis que la carrure S avec la longueur M aurait été encore mieux (l'encolure est un poil grande)...
  • J'ai utilisé 220 grammes de mélange au lieu des 260 préconisé (ça devient une habitude;  mais que vais-je faire de tous mes restes).
  • J'ai fait les torsades à l'envers  mais finalement elles me plaisent ainsi !
  • J'ai rabattu les mailles à l'endroit sur l'envers afin de faire une jolie bordure.
  • J'ai du m'y reprendre à trois fois pour rabattre mes mailles : dur dur d'avoir la même tension que les mailles montées pour que le gilet tombe bien.

Voilà, voilà, je suis ravie de mon gilet même si la cruelle absence de manches me fait encore un peu hésiter à le porter (j'ai dit qu'il neigeait à Paris ce matin ?).